samedi 19 avril 2014

Vous l'aimez comment votre stage ? A points.

Quand le gendarme m'a arrêté avec le portable à l'oreille j'ai pas aimé : les 22 € çà va, les 2 points moins. C'est qu'il m'en reste pas des tonnes de points faut dire ! Je sais pas bien combien exactement mais pas assez : j'en ai perdu 5 le jour ou en allant chercher un recommandé à La Poste j'ai carbonisé un feu rouge. Plein jour, carrefour dégagé, personne nulle part : "merde, je tourne. La Poste est juste à droite après la Mairie, et y a personne alors je tourne !". Donc j'ai tourné. J'aurais pas dû. C'est pas que j'ai eu un accident, c'est que juste avant la Mairie y a la gendarmerie. Bilan ? Simple : 4 points pour le feu + 1 parce que j avais pas changé le papillon de mon assurance, sur le pare brise. Alors je me suis mis en recherche de stage « permis à points ». Sur le net çà se trouve, j’ai trouvé.

J'ai trouvé un de ces stages animés par un moniteur et une psychologue. Le genre que tu choisis parce
que c'est celui ci le moins cher. Tu viens acheter tes points alors autant les payer le moins cher possible et garder ton permis pour un investissement sinon minimaliste, du moins pas trop délirant. Parfois ça se ressent un peu pendant le stage. Juste un peu.

La première matinée on s'est présentés : ce qu’on fait, ce qu'on a fait pour être là, et quelques autres trucs sur le sujet. Des trucs du genre appréciation du risque, type de bagnole, etc ...

Moi, forcément, œnologue ça les a intéressés.

Par contre, avec mon Picasso je détonnais un peu au milieu des Subaru et autres grosses BM.
Ca faisait un peu trop dilettante.


Les premières présentations ont donné un truc de ce genre :

* R, 25 ans, roule dans une bonne grosse BM de plus de 200 chevaux (ou 300, j'en sais rien. grosse quoi). Passera en correctionnelle mardi après une première condamnation pour excès de vitesse (214 km/h sur autoroute). Il lui avait été demandé de faire un stage de sensibilisation. Il a joué la montre un an en se disant qu'ils oublieraient. Pour lui montrer qu'ils n'avaient pas oublié les gendarmes lui ont amené une convocation pour passer en correctionnelle. Et lui ont conseillé de faire le stage avant le tribunal. Vendredi et Samedi pour Mardi, il pouvait pas faire mieux. Son point de vue sur la question ? "je peux pas rouler moins vite. Ceux qui sont à gauche je les enquille à droite. Et les mecs qui ont des sportives je les cherche. Mais je suis moins dangereux que ma copine : elle elle dépasse pas le 90 et elle hésite tout le temps". Quand il apprend qu'en correctionnelle il risque en prendre plein la gueule : "mais y sont  cons ! Ils m'ont déjà mis un retrait de permis au tribunal de police. Pourquoi ils nous emmerdent, ils feraient mieux d'arrêter les voleurs !"

* aussi E. 34 ans. Vendeur en prêt à porter. Flashé en ville."A combien ?" lui demande l’animateur. "à combien ?  j en sais rien ! c'était un flash comme çà, dans la nuit ! Sinon, moi  je suis pas dangereux : j ai eu quelques accrochages, mais seulement avec des femmes. Je me demande si c’est pas elles qui sont dangereuses en fait !?"

* et puis M. éducateur sportif. "j ai pris 6 points et je vais passer en correctionnelle parce que je roulais bourré, plus de 0.8. On avait fait la fête, et j'ai pas voulu laisser ma copine conduire parce qu'elle avait bu aussi. C'est dur : moi c’était la première fois que je buvais. ". " t'a jamais pris de cuite ? ". "hein ?  si, si, mais c 'était la première de l'année .... on était en janvier faut dire"

* ainsi que Lo. Chauffeur livreur. "Le plus dangereux, c'est la conduite de jour ! la nuit y a personne donc je peux foncer : je risque rien"

* bien sûr y'a F. garagiste. "Les flics, ils m'ont serré à Toulouse, sur le pont des Argoulets. A 110. C’est limité à 50 ... mais y sont cons : moi les voitures après les avoir réparées comment je fais pour vérifier qu’elles fonctionnent si je les pousse pas un peu ? Ce qu'ils ont pas aimé c'est que je m'arrête pas et rentre au garage. En même temps si ils me serraient sur place je pouvais pas rendre la voiture au client alors je me suis pas arrêté. "

* et S, qui en est a son 3è permis. Le deuxième il l'a perdu "grâce" à 2 refus d’obtempérer.
"Je les emmerde, je savais qu’ils allaient me planter alors j ai joué avec eux. Ca roule bien leurs Subaru, mieux que ma Porsche.". Sur son 3è permis il reste 2 points.  "le flic qui m a arrêté je lui ai dit que soit il allait crever sur la route, soit il choperait un cancer. C'était pas une bonne idée : çà l'a énervé "

* j ai aussi aimé P. 19 ans. Moins d'un an de permis et contrôlé a 200 sur autoroute. "dans combien de temps je peux revenir récupérer des points ? parce que là demain soir j'en aurais 6, mais je vais pas pouvoir tenir longtemps, c’est pas assez 6 points".


S. Aussi. Lui il est parti le lendemain : sa femme lui a envoyé un texto lui disant que malgré les consignes elle avait accepté un recommandé. Celui qui lui signifiait que son compte de poins étant réduit à 0 il avait plus de permis.
Elle est conne sa femme, limite dangereuse : P lui avait pourtant bien dit qu'il fallait pas les accepter les recommandés, en tous cas pas avant Samedi minuit passé car alors le compte de points aurait été crédité d'un joli +4 qui lui sauvait son permis.
C'est après que ça s'est gâté : R. nous en a remis une couche sur le fait qu'il était pas dangereux, qu'il savait ce qu'il faisait, et que c'était tous des cons de le faire passer au tribunal. Il faut dire qu'il venait à nouveau de passer la pause a discuter Subaru, Porsche et autres BM avec ses nouveaux potes. Alors il m'a énervé un peu plus que d'habitude, R. Fatalement, quand je lui ai dit que ça me dérangeait pas outre mesure qu'il aille ramasser les savonnettes à la prison de Muret plutôt que de faire des pointes à 190 dans la rue où joue mon fils, lui aussi ça l'a énervé. Après c'est un peu parti en vrille. Genre tête à queue plus furious que fast.
En même temps je suis sûr que la psychologue s'emmerdait.

PS :
des fois je me dis que j'étais le seul vrai stagiaire car tous les autres étaient des figurants le la ligue contre la violence routière.

PPS :
comme c'est pas le cas, je ne suis pas sûr que mes potes de stage aient significativement modifié leur comportement sur la route (moi en revanche j'ai retenu la leçon : maintenant je ne vais plus aux bureaux de Poste qui sont à côté des gendarmeries).
PPS :
même si ça date maintenant de quelques années (et que j'ai donc récupéré et gardé tous mes points), tout est vrai sinon ça n'aurait pas le moindre intérêt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire