jeudi 16 octobre 2014

Concerto (Clos de la Barbanne - Montagne Saint Emilion)

© A. Fuster


Concerto ?

Peut-être, alors, celui (pour violoncelle, cordes et clavecin) de Georg Matthias Monn ?

Mais il semble que Monn ne buvait absolument pas de vin ... et c'est pourtant bien de vin qu'il s'agit.

Pour autant, le concerto de Monn n'est plus tout à fait baroque mais pas encore vraiment classique, et il y a un peu de cet entre deux dans ce Montagne Saint Emilion.



Je ne suis plus très sûr de comment nous sommes entrés en contact !? Ils m'ont contactés, dans le cadre de mon nouveau taf. Pour un truc, puis un autre qui finalement ne se sont pas faits.
Mais j'y suis passé, et nous avons parlé vins, vinification, passés et parcours professionnels, choix de vie (intéressant, leur parcours).
Tout ce genre de choses.
Parlé, quoi.
On n'a pas parlé BD, pourtant il y a un gros mur de BDs. Aussi quelques lithos sympas : au premier regard j'aurais dit Schuitten, puis non en fait.
De toutes manières je suis un inconditionnel de l'une des dernières rescapées de mon passé BD et lithos : la monumentale Louise Brooks d'Hugo Pratt !
Celle là ...



Je ne suis pas reparti avec une BD mais avec une quille du Concerto, dans sa version 2011.
Elle a été goûtée quelques jours plus tard avec Lili et ses amis.
A l'aveugle, comme il se doit.
C'était l'intruse parmi toute une bande de vins du Médoc (il va bien falloir que j'en parle un jour, de cette dégustation. Mais des fois çà sort pas : il manque un déclencheur, un prétexte, un angle d'approche, que sais je encore ?)
Quoiqu'il en soit elle tenait bien sa place l'intruse !

2011 n'était pas un millésime facile (y en a-t'il vraiment des "millésimes faciles ?), pour autant ce vin là à une robe profonde et sombre.
Le nez est intense, avec un très gros fruit. C'est beau çà.
En bouche c'est fatalement très rond, mais avec une belle structure, le tout dans l'équilibre et la profondeur. Jolie finale sur les notes épices / café / vanille.
Ca reste malgré tout un peu sec à la toute fin : le boisé ne m'a pas semblé encore tout à fait intégré et fondu. J'imagine qu'à table ça ne se sentirait pas ? C'est clairement le genre de bouteille qu'il faut laisser à l'abri pour l'attendre encore 3 ou 4 ans. Alors il sera temps.


Le Clos de la Barbanne, j'y suis repassé aujourd'hui.
Je suis arrivé avec le sourire ? Oui, c'est que souvent je fais ce que je fais avec plaisir.
Forcément nous avons re parlé.
Les BDs et les lithos étaient toujours là (il faudra que je retourne voir qui les a signées, ces lithos).
Les raisins 2014 étaient entrés.
Il semble que Laurent Gerber ait lu et apprécié mon billet sur Vino Business.
Moi j'ai bu et apprécié son vin.
Alors on se le dit.

J'ai acheté un peu de vin : les Concerto 2010 2011 2012 pris en photo une fois chez moi et qui figurent en haut de ce billet.
Les trois de la photo partiront bientôt chez Cécile, avec quelques autres, car j'ai encore des vins à leur faire découvrir. Puis c'est bien le moins !
Bien sur j'ai les trois mêmes : pour gouter à nouveau, sur ces trois années successives.
Pour être sûr il faudra mettre un ou deux intrus avec : peut être le Grand Vin de Reignac, aussi une bouteille de la rive gauche. On verra ...

Après j'imagine que je retournerai par là bas afin de mettre quelques quilles de tel ou tel millésime encore disponible en cave, aussi pour les lithos. Sans doute aussi pour quelques photos. Puis j'imagine que l'on trouvera bien deux ou trois choses de plus à se dire.

En y allant, pas sur d'écouter le concerto en sol mineur de Monn : rien au dessus de Vivaldi (sauf Bach, parfois).
Et puis Vivaldi il buvait du vin, lui.




Le site du Clos de la Barbanne
(c'est aussi une chambre d'hôtes / table d'hôtes et ça a l'air plus que bien)

Bien sur, dans le Concerto il y a de l'alcool et l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Consommer avec modération.

1 commentaire:

  1. On vous le certifie, les chambres d'hôtes sont splendides. L'accueil d'Annie & Laurent y est exquis, tout comme le dîner gastronomique qu'ils proposent à la table d'hôtes.
    Nous travaillons ensemble depuis plusieurs mois déjà, et tous nos clients en reviennent ravis. Une prestation haut de gamme et intimiste proposée par des gens rafinés. N'hésitez pas à y séjourner, vous ne serez pas déçu.

    Gaëlle

    RépondreSupprimer