mardi 23 décembre 2014

Moments de solitude





Dans les vignes.
* Visite pré vendanges et dégustation de baies.

- "Bon, côté maturité on n'y est pas encore. Je goûterai à nouveau la prochaine fois"
- "Pourquoi tu goûtes, ça sert à rien !"
- "Ben si : on suit la maturité. Si tu veux qu'on choisisse la date des vendanges ..."
- "Ben on s'en fout de ça !"
- "Ben non !"
- "Ben si ! C'est toi qui suis xxxx ? (le voisin qui fait référence)"
- "Oui, mais je vois pas le rapport !"
- "Simple : tu me dis quand il vendange, et moi je vendange le lendemain !"

* Visite pré vendanges et dégustation de baies.
Ca commence à peu près pareil que la précédente, mais ça finit sur une variante intéressante :
-
"C'est pas compliqué : je vendange 10 jours après Mouton. Alors tes analyses et tes dégustations, franchement ..."



Dans le chai.

* Discussion pré vendange avec le maître de chai.

 - "C'est intéressant ce que vous me dites sur la nutrition des levures. Maintenant que vous me le dites, je me souviens qu'on me l'avait dit en cours"
- "Ah bon ? Vous l'avez fait où votre DNO ?"
- "A Toulouse"
- "Ah .... il y a combien de temps ?"
- "Il y a 5 ans"
- "Ah ben alors c'est moi qui vous l'ais dit !"
- "T'es sur ?"
- "Ben oui, un peu quand même ...."

* Discussion pré vendange avec la propriétaire.
- "Attention : l'année dernière vous aviez zéro traçabilité. Alors cette année il faut vraiment noter ce que vous faites, c'est important. Je peux pas continuer à le faire à votre place"
- "Oui, c'est comme à l'école : comme ça plus tard si je veux savoir ce que j'ai fait je relis mes cahiers. Des fois je le fais avec mes cahiers d'école et c'est intéressant".
- "Euh ... non. Enfin, si vous voulez. Mais là il faut juste marquer ce que vous faites. Pas pour plus tard. Pour maintenant. Et puis si vous avez un contrôle. Après si vous voulez le relire, pourquoi pas. Mis c'est pas le but."
- "Ah bon ?"
- "Oui, juste tout noter pour pouvoir le montrer et le justifier, si il faut. Puis comme ça moi quand je viens ça me permet de tout vérifier rapidement pour le déroulement des fermentations par exemple".
- "Ah, alors je vais le faire"
Pendant les vendanges, la traçabilité a été faite. Très régulièrement. Températures et densités ont, par exemple, été marquées 2 fois par jour. A la craie. Sur les parois de cuves inox. Refroidies par ruissellement, les cuves.
Parfois tu a juste envie d'aller te pendre.





Dans le laboratoire.

* Accueil
d'un maître de chai et de son stagiaire DNO :
- "On a fait un essai de co inoculation mais ça a pas marché, les bactéries sont mortes. Il doit y avoir un problème sur le lot".
- "Ah bon ? Vous les avez réhydratées comment vos bactéries ?"
- "Comme les levures"
- "Avec l'eau du robinet ?"
- "Ben oui"
- "Et la station d'épuration elle est loin ?"
- "Non, pas trop. Pourquoi ?"
- "Parce que du coup l'eau est super chargée en chlore. C'est pour tuer les microorganismes le chlore. Et les bactéries lactiques c'est des microorganismes. Il faut réhydrater à l'eau minérale !".
- "Ah, je savais pas !"
- "Bien sur que si vous saviez : je vous l'ai dit en avril de cette année !"
- " ?!?"
- "Vous faites un DNO à Toulouse. Je suis venu parler bactéries à votre promo et vous m'avez parlé de votre essai. Vos collègues et vous, vous avez gardé mon Powerpoint et c'est marqué dessus".
- "Ah merde ..."

* Appel téléphonique.
- "Bonjour, je voudrais un rendez-vous pour des analyses"
- "Oui, bien sûr, quelle analyse ?"
- "C'est pour une analyse de sang"
- "Ah non, désolé, nous n'analysons que le vin"
- "Oui, ça doit être pour çà"

* Appel téléphonique.

- "Je voudrais les levures qui sont parfumées à la fraise"
- "..."

* Réception d'un client :
- "On m'a dit que vous vendiez du blanc d’œuf liquide"
- "Oui, en effet. Vous avez fait un essai de collage ?"
- "Non, non c'est pas la peine, il m'en faut juste 10 kgs"
- "Vous savez, l'essai de collage c'est important, vous ne pouvez pas coller votre vin comme çà, au pifomètre. En plus franchement, c'est pas ce que ça coute ..."
- "non, mais c'est pas pour le vin"
- " ? ..."
- "C'est pour les protéines. Pour les manger. Je fais du culturisme. Si c'est bien je reviendrai vous en prendre."
- "Je vous mets 2 fois 5 kgs, ou vous préférez des flacons de 1 ?"

* Essai de collage.

- "Tu fais pas un essai sur des vins kasher là ?"
- "Si, pourquoi ?"
- "Ben tu sais, la gélatine de porc sur un vin kasher ça va pas être possible je pense ..."
- "Ah bon ?"
- "Ben ouais, je t'assure"
- "Oui mais elle y reste pas la gélatine, puis j'ai toujours fait comme çà"
- "Ouais, c'est un peu touchy, quand même hein : c'est pas franchement autorisé le porc en kasher ..."
- "Au blanc d’œuf alors ?"
- "Y sont kasher tes oeufs"
- " Forcément, c'est des poules"
- "Ben non, pas forcément"
- "T'es juif ?"
- "Ni juif ni rabbin, mais quand même ..."
- "Oui, alors t'en sais rien"
- "Vérifie quand même, on sait jamais ..."

* Réception de deux vignerons ayant leurs propriétés dans le même village.
Hilares, ils se racontent leur rencontre fortuite, quelques jours plus tôt, dans l'unique bar de leur village. Chacun accompagnés d'un groupe de clients, en terrasse ... ils sont terrassés par la propriétaire des lieux qui se met à leur distribuer des baffes. Vignerons et clients reçoivent chacun sa dose, parmi les clients des coréens enchantés photographient et filment la scène.
Quelque temps plus tard, faisant ma tournée en propriété, après avoir goûté les cuves en fermentation avec le propriétaire des lieux :

- "Tu prends un café"
- "Oui, volontiers, aujourd'hui j'ai le temps. Par contre on le prend chez toi, pas au village"
- "Ah bon ? pourquoi ?"
- "Oh, il parait qu'au village, la propriétaire du bar met des baffes aux clients. Vu que j'ai passé l'âge de prendre des baffes ..."
- "Ah bon ? au village ?"
- "Oui, le café, au village. La propriétaire est assez âgée ..."
- "Oui, c'est ma mère ..."
Et là on a très distinctement entendu le mouvement des rames alors que la barque commençait à attaquer la falaise ...
Quelque temps plus tard, les deux autres malfaisants, au labo :
- "Tu le savais pas que c'est sa mère ?"
- "Ben non, comment je le sais si personne me le dit !?"
- "Ah, ah, ah, mais quel con. T'es un comique !"
- "Ouais, faut voir ..."





Dans la boite mail

* transmis depuis le site internet d'un Château
(transcrit à l'identique).
"Nom : xxx
Adresse : xxx
Mail : xxxxx@yahoo.fr
Commentaire : Je tiens à vous informer que le dimanche dernier, j'ai acheté une bouteille de vin blanc (Chateau xxxxxxx), bouteille code de barre xxxx.
La bouteille a été acheté à xxxx. Le vin était bouchonné, mon mari a bu un demi verre e moi un petit gorgé. Le goût était horrible e après on a regardé le bouchon qui sentait mauvais et avait quelques taches noires. Quelques heures après moi, j'avais très mal à l'stomac et mon mari nausées, vomissements et diarrhée très importante. Il s'évanouit dans le wc. Demain je vais avec la bouteille presque pleine où j'ai l'a acheté."


Dans le palais de la Bourse, à Bordeaux, un premier lundi d'Avril.

*Graves. Présentation du millésime 2013 en primeurs.

"Bonjour, je suis négociante. Il est très bon votre primeur ! C'est quel millésime ?"




A suivre, je le crains ...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire