mercredi 30 décembre 2015

2015 : Tops et Flops


Si je regarde dans le rétroviseur au travers du prisme de ce blog j'y vois un certain nombre de quilles dont 12 arbitrairement choisies, une par mois.
Peut-être pas les plus grandioses de l'année (encore que ...) mais au moins celles qui, mois après mois, m'ont semblé sortir du lot.
Ces quilles, je viens d'en parler dans ce billet.

Mais ceci est un blog, un blog sur lequel j'ai publié une partie de mes conneries ... conneries qui ont connu un succès plus ou moins important. Objectivement, plutôt moins ;-)
Mais certains billets un peu moins moins que d'autres.

Comment juger du succès ?
Peut-être tout simplement par le nombre de lecteurs, donc en ne retenant ici que ceux de mes billets de 2015 qui sont entrés dans le top 10 de ce blog.


1. Vin à la télévision (24 mars)
Champion toutes catégories et encore régulièrement pourvoyeur de visites : il s'agit d'un billet énervé pondu après la diffusion sur Canal+ d'un pseudo documentaire vineux chez Spécial Investigation.
En résumé : le "docu" en question est l'un de ces trop nombreux machins dont tu te dis, connaissant un peu le sujet, que si ceux que tu a vu et continuera à voir et qui t'ont impressionné (et traitent de trucs auxquels tu n'entraves rien) sont du même tonneau y a souci majeur ...


2. Brett ou pas Brett (22 aout)
Ca a bien tourné aussi.
C'est une sorte d'Etat de l'Art écrit à la demande de Daniel Sériot à propos de Brettanomyces, sa vie, son œuvre.


3. Quand la posture devient de l'imposture (8 juillet)
Un autre billet énervé sorti suite à la consternante interview d'un chantre du prêt à penser, champion toutes catégories de la cuistrerie.

4. A propos de la biodynamie et de son cosmique de répétition (10 juin)
Je le trouve rigolo celui là, celui là ou son quasi jumeau que j'ai réécrit pour les 5 du vin.
Il s'agit d'une réaction un rien moqueuse (mais, me semble t il, avec quelques arguments dignes de ce nom à l'appui des dites moqueries) en réaction à un document écrit et diffusé par le Mouvement de l'Agriculture BioDynamique.

5. Quand la Nature et la Chimie se croisent au Café du Commerce (1er Mai)
Suscité par les déclarations d'un bon client, déjà évoqué au 3, et qui ici encore pense au mètre (se prenant pour un maitre à penser). Cette fois à propos des Appellations d'origine, de la Nature, et autres figures imposées de cette pseudo révolution de Café du Commerce.
N'est pas Jean Moulin qui veut.



Côté flops ?

Le pire bide a été : Soupe de potiron, Saint Jacques pochées (14 mars)
Faut vraiment que j'arrête ce genre de conneries !
Pourtant c'est excellent ce plat.
Superbe aussi avec du Buternut et quelques épices bien choisies.


(Bien sûr je compte pour rien Le père Noël et les tarentules dont le score est plus faible mais qui vient tout juste d'être publié)

A l'année prochaine ...




























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire