vendredi 11 décembre 2015

Vouvrayment bons



Je passe assez régulièrement en Val de Loire et en plus j'aime çà.
Pas que pour les vins, mais
bien sur aussi pour les vins.

Là c'était à Vouvray, avec un saut au Domaine de la Châtaigneraie puis un passage éclair au Domaine d'Orfeuilles.

A la Chataîgneraie, c'est toujours un plaisir de passer discuter avec Benoit Gautier, et pas seulement parce qu'en plus de discuter on picole ou que çà me permet de refaire le stock. Là je venais surtout pour prendre quelques cartons de ce décidément très joli Bubbles Kiss.

Sinon, il avait prévu un programme plaisant :

Clos La Lanterne (2009)
Robe encore pâle, nez fin au fruité relativement discret (poire, exo).
Bouche également sur l'
exotique (plutôt mangue) avec de l'ampleur et un bon équilibre acide : très belle bouche.

Superbe dès aujourd'hui et à suivre longtemps encore !







Clos La Lanterne
(2010)
Robe un chouia plus évoluée (mais la bouteille a, elle aussi, été ouverte la veille).
Nez très expressif : du fruit, notes minérales puis mentholées.
Bouche sur la maturité et le fruit, du gras. Joli équilibre là aussi.
Beau potentiel. A attendre.






Vendange du 5 Novembre (2005)
Un modèle d'équilibre et d'élégance avec ses 120 g/L de sucre et sa belle fraîcheur.
Notes très légèrement évoluées qui amènent encore un peu plus de complexité (mais il y a 48 h d'ouverture !).





Après j'ai poussé jusqu'à Orfeuilles.

A l'entrée du bouteiller : un carton venant en droite ligne de Sancerre, du Domaine Fouassier.
En quelque sorte j'en sortais et le fais remarquer : il s'avère qu'ils se connaissent de longue date et sont potes.
Là je ne venais pas pour les bulles (encore qu'à Orfeuilles il y ait de jolies bulles !) mais pour le très beau Silex d'Orfeuilles. Avis aux amateurs : il y a toujours un peu d'un splendide 2002 à la vente (mais ne prenez pas tout, car je n'exclus pas d'en reprendre un chouia, à mon prochain passage).

L'occasion de goûter et regoûter
:
Silex d'Orfeuilles (2014)
Ampleur.
Nez encore fermé, bouche très ronde, ample, charmeuse. Longue finale.
Beau vin en devenir.


Silex d'Orfeuilles (2012)

Minéralité.
Nez très minéral, avec une légère note fumée : comme si un feu venait de s'allumer dans la cheminée à côté, sauf qu'il n'y a ni feu ni même cheminée ! ensuite viennent poire et tilleul.
Bouche bien équilibrée entre volume et vivacité, puis la minéralité revient pour une longue finale aromatique.
Très beau vin !


Silex d'Orfeuilles (2013)

Tension.
Nez ouvert, frais, très plaisant (fleurs blancs (acacia), minéral).
En bouche l'équilibre se fait sur la fraîcheur. C'est très tendu, mais avec un beau volume.
Joli vin, même si je préfère les 14 et 12.


Le Dimanche suivant un repas entre amis et sans pression car à elle toute seule Marlo venait de battre Montpellier (34-19), alors que Bruno sortait de son match contre Brive (victoire 21-26) et que, pour ma part, j'avais remporté la victoire sur le fil, mais la victoire quand même contre le stade français qui, pourtant, jouait à domicile (21-24).
En clair : rien à redire aux arbitrages, et aucune confrontation entre nous ! mais comme nous sommes de toute évidence de grands sportifs il nous fallait un genre de match.

C'était donc l'occasion de retourner à Vouvray en organisant un duel fratricide entre bulles de Gautier. Pour tout dire, j'ai même failli sortir un Clos La Lanterne en parallèle, mais me suis retenu au dernier moment en allant plutôt chercher un Pommard de quelques années.

Bubble's Kiss de Benoit Gautier
Fine bulle, joli volume en bouche : beau vin de plaisir.

Vouvray Brut de Jean Michel Gautier
Carton immédiat pour ce vin frais et à l'aromatique puissante.



C'est comme à l'école des fans : tout le monde a gagné puisque les deux bouteilles finissent asséchées.



Ca n'a pas du tout été la même histoire avec le
Pommard (2008) du Domaine Mazilly : robe légère, dont la teinte indique un vin ayant évolué jusqu'à son apogée. Nez sur le fruit noir, légère pointe épicée. En bouche c'est vraiment maigrous, et dominé par une acidité criarde, puis une finale sèche.
Grosse déception pour ce vin qui, le lendemain, a fini à l'évier puisqu'il ne montrait aucune amélioration
.


Vouvray power, sur cette série là !


Bien sur tout est à boire avec modération, puisque l'abus d'alcool nuit à la santé.




1 commentaire: