lundi 8 février 2016

SVL16 : Domaine de Haute Perche




Bien sur, l'édition 2016 du Salon des Vins de Loire a été l'occasion de revenir à des vins et des vignerons que j'avais trop longtemps oubliés.
J'en parlais dans mon précédent billet à propos des Frères Couillaud, au Château de la Ragotière.
 

Mais ce salon a aussi été l'occasion de confirmer, ou pas, certaines rencontres antérieures.

L'édition 2015 m'avait, par exemple, permis de goûter bien des jolies choses : en particulier à l'occasion de la belle soirée en la Galerie David d'Angers.

Je pense tout particulièrement aux superbes Fontelles du Domaine de Haute-Perche de Véronique Papin.

Le SVL16 a été l'occasion de revenir vers les vins de ce Domaine (et aussi de découvrir une partie des mystères de l'âme féminine grâce à des échanges captés sur le stand, entre deux verres. Mais c'est une autre histoire).

Crémant de Loire
- Le blanc est mi Chenin, mi Chardonnay.
Fleurs blanches, poire, pomme fraîche pour un nez expressif et frais. De la fraîcheur et de l'équilibre. Jolie finale

- Le rosé est de Cabernet franc et de Grolleau.
Bulle fine et abondante. Joli nez de fruits rouges, aux notes d'épices douces, avec une pointe florale. Belle fraîcheur, avec d'intéressants arômes de bouche. Très plaisant


Anjou blanc
- "Le chêne rond" (2014)
Nez fin et frais sur les fleurs blanches et les fruits à pépins.
Buche équilibrée, avec une bonne fraîcheur. Joli fruité. Bonne structure acide qui prolonge la finale avec une agréable pointe d'un bel amer. Joli vin.

- "Le chêne rond" (2015 - encore sur cuve)
Beau fruité au nez comme en bouche. De la maturité sans sacrifier à la légèreté.  Jolie fraîcheur en bouche, qui tient bien le vin. Du volume.

- "Caractère" (2014)
Du fruit, de la minéralité (champignonne peut-être un chouia ?). De la maturité. Attaque presque douce, du gras et de la sucrosité, puis du nerf avec la fraîcheur qui vient dynamiser la bouche. Jolie finale aromatique et fraîche. Bel équilibre pour un vin complet dans un style affirmé et bien différent du chêne rond.






Anjou Gamay
  (2014)
Joli fruit noir (cassis).  Friand, de structure souple avec de la vivacité puis une finale un peu plus resserrée qui s'achève sur les petits fruits rouges.
Joli vin de picole.




Anjou rouge
- 2014
(Cabernet franc à 100%)
Belle robe. Du fruit. Bonne concentration avec des tanins de qualité. Jolie matière, intéressante finale un peu plus rustique.

- 2015 (un peu de Grolleau. Encore sur cuve)
Nez ouvert, sur la maturité, avec un beau fruit. Bouche avec de la puissance. Tanins présents mais murs et déjà enrobés. Du fruit et de la matière : belle finale.
Y a du vin ! C'est mon préféré parmi les rouges.


Anjou Villages - Brissac
- 2012
Pas ma tasse de thé. Me semble déjà plus très fringant.

- 2013
Fruits noirs, pointe d'évolution au nez. Belle matière, jolis arômes de bouche entre encore le fruit et déjà les arômes tertiaires. Prêt à boire.

- 2014
Bonne structure, maturité et fraîcheur qui s'équilibrent : joli vin aux tanins présents mais déjà fondus. Bon potentiel de plaisir dans cette quille.



Coteaux de l'Aubance
- Tradition (2014)
80 à 90 g de sucres résiduels.
Nez de fruits mûrs aux notes miellées, c'est frais et doux à la fois. Bel équilibre en bouche entre la sucrosité et la vivacité. Superbe aromatique d'exos, de fruits à chair blanche et d'épices douces. Très belle longueur.
Autrement dit : c'est vachement bien.

- Les Fontenelles (2013)
Dans les 130 g de résiduels.
Que dire si ce n'est que c'est encore mieux que le précédent ? Exo et agrumes sont accentués, ainsi que des notes miellées tirant vers un léger et très plaisant encaustique. Beaucoup de douceur, mais pour autant un très bel équilibre qui évite toute lourdeur.
Superbe.

- Les Fontenelles (2011)
Pour le coup ce sont bien "Les pépites" ...
En tous points remarquable !
Belle liqueur : très riche et complexe. Remarquable de longueur et d'équilibre. Botrytis exemplaire. Que dire ?
Que ça me parle vraiment très bien, ce genre de plaisanterie ...
Très hautement recommandable !











Jus de Chenin
(avec des bulles)
Fraîcheur et sucres, belle aromatique : même quand c'est pas fermenté c'est sympa le Chenin !


Vous êtes encore là ?
Filez plutôt chercher du pinard à Haute Perche au lieu de perdre votre temps sur ce blog !


Tout comme leurs petits camarades :

les vins du Domaine de Haute Perche sont 


"à consommer avec modération : l'abus d'alcool et dangereux pour la santé"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire