dimanche 24 juillet 2016

La Soupe aux schtroumpfs

Peyo - "L'apprenti Schtroumpf" © Dupuis



Pour des raisons diverses plusieurs personnes m'ont récemment interrogé sur un truc qui semble faire un peu de buzz. On m'a même demandé d'en ramener d'Espagne, puisque j'y passe assez régulièrement.
Ouaip : c'est du vin bleu que je parle.

Sur ce genre de sujet, je suis pas plus motivé que çà.
Puis, bon, j'espère ne pas être un mètre à penser ...
Mais soit je ponds un truc là dessus, soit je vais tondre le jardin.


© Gïk
Donc le vin bleu.

Sur leur site ils annoncent d'emblée que :


"Nous sommes Gïk et nous allons changer le monde."

Ben voyons donc. C'est clair qu'il suffit d'appuyer deux minutes sur le bouton branlette pour être super disruptif et, conséquemment, changer ce vieux monde à la con.
Même pas peur.


Il est vrai que l'idée est totalement neuve.
Il suffit, pour s'en convaincre de lire "Le Mesnagier de Paris".
"Le Mesnagier de Paris" ?
Ouvrage anonyme écrit vers 1390 et riche d'enseignements sur la cuisine médiévale qui donne, entre autres conseils, d'utiles recettes pour colorer sa nourriture ... par exemple transformer le vin blanc en vin rouge, donner à la viande cuite l'apparence de la viande crue ... ou faire des gelées bleues à l'aide de tournesol.

Chez Gïk on est furieusement moderne.
Leur site internet nous informe donc qu'on utilise non pas le tournesol pour colorer le vin en bleu mais seulement des anthocyanes et de l'indigo :

"Nous commençons par mélanger des cépages blancs et rouges, auquels nous ajoutons deux pigments organiques: bleu indigo et anthocyane – obtenus de la peau des raisins utilisés pour produire le vin."
Là, forcément, je couine un peu : "bleu indigo et anthocyane – obtenus de la peau des raisins utilisés pour produire le vin" !?
Les mecs arrivent à extraire de l'indigo à partir de pellicules de raisins ?
C'est salement trapu ...
ou alors c'est le bouton branlette qui est resté coincé ?
Ah ben non, y a çà aussi sur leur site :
"Nous synthétisons des pigments organiques d'origine naturelle"

Bon, les pigments c'est qu'un détail.

Peyo - "La soupe aux Schtroumpfs" © Dupuis
Car Gïk semble soucieux de la santé de ses consommateurs :

"Gïk ne contient pas de sucres ajoutés.
Pourquoi ? Tout d’abord, parce que les sucres fermentent et se transforment en alcool dans la bouteille. Ensuite, parce que l’excès de sucre fait grossir, alors que les édulcorants sont une alternative plus saine et plus stable"
Donc, "les édulcorants sont une alternative plus saine" ? sans doute est ce pour cela que ni la nature ni le dosage des édulcorants utilisés ne sont précisés ?!
Y a quoi ?
Stevia
? Aspartame ? Acésulfame de potassium ?
un édulcorant intense (alors quelle est sa DJA ?) ?
un mix ?
En fait on s'en branle : le truc c'est bleu, c'est trop cool et c'est visiblement le principal.

En outre, "l
es sucres fermentent et se transforment en alcool dans la bouteille" ?
Euh, ouais, c'est cela même ...
Dès lors il était inutile que le site me dise que :

"L'équipe derrière le vin bleu est composée de cinq jeunes d'une vingtaine d'années sans aucun type de tradition viticole ou de relation avec le secteur".
car j'avais remarqué !


A propos, encore, de tradition viticole et de ce genre de truc inutile :

"Autrement dit, nous ne travaillons pas avec des raisins mais avec des personnes"
et
"L'équipe évite de collaborer avec celles régies par des normes trop rigides."
Ouais : clair que les raisins ça sert trop à rien et que les normes c'est un truc trop has been, spécialement fait par et pour les trop vieux trop cons.
Bon, remarque, quand t'annonces que le pH de ton vin varie de 3.2 à 3.7 ça semble en effet indiquer une certaine souplesse, du côté du cahier des charges de tes acheteurs ...



Bon, je vais pas passer la journée sur la soupe aux schtroumpfs.

Ce que j'en pense ?

J'en pense que ce truc est peut-être bleu mais que c'est pas un vin.
A la rigueur c'est une boisson édulcorée à base de vin et de pigments d'origine naturelle.
Et ça fait super envie je trouve.

Mais c'est probablement parce que je suis un vieux con(servateur) puriste d'origine espagnole.
Ben ouais, toujours chez Gïk :

"Ce produit a commencé à être commercialisé en Espagne, à l’endroit même où même il a été accusé de blasphème par les secteurs les plus conservateurs.
Dans la culture espagnole le vin est très lié à la tradition et même à la religion, il est donc compréhensible que beaucoup de puristes l'aient pris comme une offense."

Mais faut
peut-être quand même rappeler que même si on n'est pas un conservateur hyper catho, l'ajout de colorants dans le vin c'est streng verboten, et que l'ajout d'édulcorants n'est pas, non plus, franchement autorisé ...


Bon, vous voulez vraiment savoir ce que j'en pense ?
Alors je préfère laisser la parole au seul dégustateur compétent en la matière, le pipotron :

"Toujours aussi réussi :
un nez somptueux, expressif, fortement aromatique. Superbe bouche qui apparaît ronde et grasse, avec également une grande vigueur.
Au sommet."



Nota pour les plus téméraires :
en France, le truc peut se commander en ligne via le lien donné plus haut.
Ça coûte la modique somme de 12 € la quille.
Pour qui veut changer le monde le montant est modique, pour qui veut picoler un truc sympa ça doit pouvoir se discuter.


Nota de dernière minute :
le groupe Auchan avait annoncé être prêt à commercialiser le truc.
Ça en aurait jeté pendant la Foire aux Vins.
Ou pas.
Puis en fait non, pas de vin bleu.
Il leur a en effet été reproché que cela manquait un rien de clarté (non sans blague ?).






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire