dimanche 24 juillet 2016

Pere Blaise et le mildiou

"C est cadeau mon poulet
Écoute ça : c'est pour toi"


Le bon côté des réseaux sociaux c'est que quand tu y es, quand tes potes y sont aussi, et que tel ou tel des dits potes trouve un truc dont il sait qu'il te fera plaisir ben il te l'offre.
Éventuellement avec un petit mot du genre de celui qui entame ce billet.

Il te l'offre ... à toi et à ta marmotte.

Alors ta marmotte et toi, le cadeau vous n'avez plus qu'a le déballer.
Impatiemment.

© L. Lesaint

Et non, je ne vais pas parler ici de ce type sympa et honorablement connu qui sort de forts beaux vins mais a récemment été surpris (par sa fille) en train de se préparer à expérimenter la biodynamie.
En particulier la P505 chaton.
Car, là je vais entrer dans le dur, le fondamental.

C'est pour çà que la marmotte et moi on avait vraiment super envie de le déballer, le cadeau : tellement l'emballage d'origine fait très envie.


D'ailleurs ça fait super plaisir de la voir comme çà, la marmotte : ces derniers temps elle avait tendance à s'empâter légèrement.







"Quand on es vigneron bio et que la météo est compliquée, nous avons la possibilité de nous appuyer sur l'énergie et la vitalité du vivant pour aider notre vigne. La vie organique a une partie visible et palpable, ainsi qu'une partie non visible. Les deux associés créent la vitalité, précurseur de la santé..."




Ouais, gagné : c'est du Pascal (Franck, pas Blaise) dans le texte.

Francky on a un peu joué ensemble, au temps où je squattais sur LPV. Ça se passait essentiellement dans une partie de "De la Terre au Vin" et il doit bien en rester quelques traces.
(J'oubliais : non, Agitateur spas moi).

Si vous y allez voir : attention certains textes peuvent choquer les plus sensibles.

La c'est une vidéo, pas un texte.
Chacun pourra, selon ses convictions, juger si c'est mieux ou pas, une vidéo :





Jusqu'à 2'23 tout va à peu près bien
C'est après que çà se gâte, un peu comme quand il pleut trop et trop souvent : çà part en vrille.

Là c'est donc un genre de Graal, mais plutôt le Graal version Alexandre Astier !

On attaque en effet avec les champs d'énergie de la vigne.
Du coup y manque que la Dame du Lac, avec toute cette flotte je m'attendais pourtant à la voir se pointer !

A la place c'est Père Blaise, et c'est bien aussi Père Blaise.
D'ailleurs ça
vaut largement Blaise Pascal, Père Blaise :




"Faire en sorte que la vigne puisse s'élever en vibration(s) pour aller connecter à la lumière.
.../...
Exactement comme sur l'Homme la lumière alimente tous les chakras et alimente aussi les merveilleux vaisseaux"

Il en dit quoi déjà Père Blaise ?
Ah, oui :




"Jusqu'à ce qu'en fin de journée j'arrive à aller chercher, à aller trouver une perturbation.
En fait il y a deux perturbations au niveau de la grappe du raisin, en ce moment : y a le capuchon floral qui n'avait pas son énergie à disposition .../... et aussi sur le pistil."

Comme je suis un mec sympa je saute le couplet sur les fréquences et en particulier celles des champignons ... mais j'aimerais assez que Franck me communique la fréquence des cèpes et des girolles.
Ça peut avoir son utilité.

Mais je doute un peu quand même parce qu'il finit en nous disant :

"J'aimerais quand même vraiment pouvoir passer demain ou après demain avec une protection de cuivre à 250 g pour réussir à protéger au maximum et être aussi dans le concret".

Ben et le truc sur les énergies alors ?
Hein ?
C'était bien la peine !
Ou alors c'est peut-être que
:




6 commentaires:

  1. il n'a pas chaaaannngééééé...ça s'est aggraaavvvééééé :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est une valeur sûre.
    Mais c'est bien d'avoir des repères, des trucs qui te ramènent au bon vieux temps.
    Quoiqu'en dire Père Blaise.

    RépondreSupprimer
  3. Son intervention vaut largement un bon épisode de Kamelott en terme d'énergie de vibration au niveau de la glotte et des zygomatiques!
    Chapeau André pour ton blog, qui est incontestablement connecté à la lumière (LED ou naturelle, c'est un autre débat...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cher(e) inconnu(e).
      Il est vrai que Francky a bien souvent été en pointe sur de nombreux concepts (assez fumeux). Mais là il semblerait qu'il commence à maitriser cet art difficile (i.e. appuyer sur le bouton branlette en restant sérieux et convaincu, faute d'être convaincant).

      Supprimer
  4. Des siècles de combats pour la science, des milliers de bûchers et d'excommunications pour finir par entendre ça en 2016 après J.-C. : le blues !
    Je suis très inquiet de voir la biodynamie gagner du terrain chez les jeunes viticulteurs du vignoble de Cahors, j'espère que ce n'est qu'une stratégie de marketing et qu'ils n'y voient qu'une sorte de super-bio. Pour me rassurer, je me dis que ça cadrerait avec les étiquettes déjantées et les bouteilles bourguignonnes qui accompagnent la biodynamie.

    RépondreSupprimer
  5. au final ça a donné çà (qu'on pourra - à juste titre - trouver moins drôle) : http://marouteduvin.com/franck-pascal-ou-le-champagne-bio-puissance-10-qui-a-recourt-a-la-chimie/

    RépondreSupprimer